Code QR : Le saut dans l’univers mobile

9 septembre 2020 | Auteur : Harry Meier | Temps de lecture : 5 minutes

Le marketing le redécouvre actuellement : symbole carré en noir et blanc, il s’agit du code QR. Multifonctionnel, pratique et avantageux, il est idéal pour les PME qui souhaitent démarcher les clients sur smartphone.

Au restaurant Primitivo à Zurich, il atteint presque le statut d’œuvre d’art : projeté en grand sur le mur en béton, ce carré noir et blanc aux lignes mystérieuses rappelle un peu une grille de mots croisés. Le code QR permet ici aux clients de consulter le menu – une mesure d’hygiène que bon nombre de restaurants ont reprise.


Passerelle avec le monde numérique

L’élan donné au numérique par le coronavirus a récemment redonné des ailes au code QR dans le marketing. QR signifie Quick Response, et cette rapidité est désormais l’un des points forts pour guider le client de l’analogique au monde numérique des smartphones.

En effet, ces derniers mois, le code QR a gagné en popularité et pas seulement dans les restaurants. Les aéroports, musées et magasins du monde entier misent sur ce code pour commercialiser des services et produits sans contact physique ou identification des personnes. Ce sursaut est accompagné en Suisse du passage aux nouveaux bulletins de versement, sur lesquels les informations de paiement sont stockées dans un code QR, bien que cette transition ait été planifiée avant la pandémie.


Avantageux, simple et robuste

Les codes sont un moyen avantageux pour communiquer un grand volume d’informations à un large public. Le code QR est donc attrayant pour les PME. Par rapport à un code-barres unidimensionnel, les symboles bidimensionnels possèdent une capacité de stockage nettement plus importante et causent moins d’erreurs de lecture. Le code est simple à générer et peut être utilisé de bien des manières : pour un site web, les réseaux sociaux, des applis, PDF, photos et vidéos, voire des clés Wi-Fi et cartes de visite numériques.

Les entreprises peuvent fidéliser leurs clients en proposant par code des détails sur les produits ou des actions spéciales comme des concours ou bons – presque tout ce qui est proposé sur internet est accessible d’un simple scan. Un salon de coiffure peut par exemple diriger le client vers les évaluations Google, et le client n’a alors plus qu’à dire ce qu’il pense de la prestation. Un salon de beauté pourra par exemple lancer un jeu-concours pour participer à un événement.

Marketing mobile

Il faut pour cela un marketing orienté sur l’utilisateur mobile. Le design du site web doit alors être compatible avec les appareils mobiles. Mais pas seulement. Il faut aussi réfléchir à l’endroit où est placé un code QR : il faut une connexion internet pour lire le code – les problèmes de réseau sont rares, mais il y en a encore ici ou là. De plus, le code doit être accessible pour être scanné. Il est donc inutile de le placer sur une affiche au bord de la route ou au sommet d’une grue. De plus, le client doit avoir envie de découvrir ce qui se cache derrière le code.

 

Sortie de l’ombre

Bien que le code QR ait été développé il y a presque 25 ans pour des processus de production industriels, il n’avait jamais vraiment réussi à s’imposer dans notre vie quotidienne. Certes de nombreuses entreprise utilisent le code comme mesure marketing, que ce soit sur des emballages ou sur la publicité print.

Mais les consommateurs en étaient peu friands et ils le scannaient donc rarement pour découvrir les informations correspondantes. La raison principale ? Le code n’était tout simplement pas pris en compte, comme un sondage du portail d’étude de marché allemand Appinio et du think tank iBusiness l’a révélé début 2020.

De plus, une grande partie des sondés ne voyaient aucun avantage à scanner le code. Nombre d’entre eux ne savaient tout simplement pas comment scanner le code. Grâce à la fonction de scan intégrée depuis quelques années aux nouveaux smartphones, il est nettement plus simple et rapide de scanner un code QR. Et avec la pandémie, l’habitude a été prise.

Marketing avec le code QR

Un code QR peut être utilisé de diverses manières en marketing. Pour qu’il déploie les effets souhaités sur le groupe cible, certains points doivent être respectés.

  • Dans quel but vais-je utiliser le code ?
  • Où ai-je l’intention de démarcher les groupes cibles ?
  • Dans quel contexte le code est-il utilisé ?
  • Quelle plus-value le code apporte-t-il ?
  • La cible est-elle optimisée pour les appareils mobiles ?
  • Y a-t-il une couverture de réseau mobile pour publier le code ?
  • L’utilisateur peut-il voir le code suffisamment longtemps pour le scanner ? (Un code sur une affiche au bord d’une route, sur un bus ou en haut d’une grue est inutile...)
  • Le code est-il assez grand pour être scanné ?
  • Comment puis-je concevoir le code, est-ce que j’ajoute un logo ?

Quick Response – la réponse rapide

Le premier code QR a été développé en 1994 par Denso Wave, une société affiliée à Toyota. Ce code était utilisé pour tracer les véhicules et pièces pendant le processus de production et donc rationaliser celui-ci. Une bonne dizaine d’années plus tard, les premiers logiciels de numérisation pour smartphones ont été lancés, ce qui a facilité son utilisation à des fins de marketing.

La spécificité du code QR par rapport à d’autres codes bidimensionnels est la présence de trois petits carrés placés dans les coins. Ils aident le scanner à s’orienter. Par rapport à un code-barres unidimensionnel, les symboles bidimensionnels possèdent une capacité de stockage nettement plus importante et causent moins d’erreurs de lecture.

Créer un code QR est très simple

Un code QR peut être créé en quelques secondes.

  1. Accéder à un site web générateur de codes QR, p. ex. www.qr-code-generator.com
  2. Sur le site web, choisir vers quoi le code doit mener l’utilisateur : p. ex. vers le propre site web, un PDF, un simple texte, des photos et vidéos ou une carte de visite numérique (certains de ses services sont gratuits, d’autres payants)
  3. Saisir les données correspondantes
  4. Cliquer sur « Créer le code QR » : le code QR personnel est prêt
  5. Décider du format d’image dans lequel le code sera utilisé et ensuite le télécharger

À propos de l’auteur

Harry Meier est passionné par le numérique – et par les opportunités qu’il offre aux PME. Au sein de localsearch (Swisscom Directories SA), il s’occupe de tout ce qui concerne la communication. Ses billets de blog aident les PME suisses à être trouvées en ligne, à acquérir de nouveaux clients et à les fidéliser sur le long terme.