L’incontournable point à l’horizon


21. octobre 2019 | Auteur : Harry Meier | Durée de lecture : 2 minutes

Un automobiliste circule alors qu’il fait encore nuit et, soudain, l’un de ses phares s’éteint. Il ferait mieux de passer directement au garage. Il consulte son GPS ou son smartphone pour trouver l’atelier automobile le plus proche. Le garagiste a tout intérêt à figurer dans ces systèmes de navigation. Mais comment y parvenir ?

Un point d’intérêt ou point of interest désigne en fait de simples coordonnées géographiques qui indiquent l’endroit exact d’un lieu qui pourrait s’avérer important ou intéressant pour l’utilisateur. Il peut non seulement s’agir de prestataires de services, d’établissements de restauration ou de pharmacies, mais aussi d’enseignes de loisirs ou d’attractions touristiques. Il faut définir le point dans les systèmes de navigation et cartes en ligne en lui associant les données adéquates.

Un point d’intérêt pour l’utilisateur représente un point de vente, ou point of sale, pour le commerçant. Ce qui veut dire que l’on ne trouve dans le monde réel que les entreprises qui apparaissent sur les cartes virtuelles. Elles seules pourront vendre leurs produits et services à cette clientèle. Ou, dans notre exemple, remplacer un phare. Sans compter qu’il s’agit d’un avantage concurrentiel si le garage voisin n’y figure pas.


Les automobilistes : un important marché


Un marché aux chiffres impressionnants : rien qu’en Suisse, 4,6 millions de voitures de tourisme sont immatriculées. À celles-ci s’ajoutent les véhicules de transport et les touristes étrangers. En cours de route, les conducteurs rencontrent les besoins et problèmes les plus divers. La solution, ils la cherchent sur leurs dispositifs de navigation : un garage automobile pour une panne, une station-service pour un réservoir vide, une boulangerie ou un restaurant pour les petites et grandes faims, et un hôtel pour les coups de fatigue. Ou même un fleuriste pour acheter rapidement un bouquet avant un rendez-vous galant. Derrière tous ces cas de figure se trouvent des clients potentiels.


Reste à savoir comment faire apparaître l’atelier automobile comme point d’intérêt dans les systèmes de navigation. Le garagiste pourrait entreprendre la fastidieuse tâche de s’enregistrer lui-même auprès de chaque fabricant de systèmes et éditeur de cartes en ligne, puis d’y saisir ses coordonnées : adresse, numéro de téléphone, horaires d’ouverture, site internet et autres renseignements. Il doit fournir les mêmes informations à tous les systèmes et les mettre à jour auprès de chaque fournisseur. Ce travail peut vite s’avérer pénible et complexe. Après tout, un garagiste ou une boulangère a mieux à faire.

 

Gestion centralisée auprès de SWISS LIST

 

Les prestataires spécialisés se chargent de vous simplifier la tâche en vous proposant une gestion centralisée de toutes vos données chez différents systèmes et plateformes. localsearch, société affiliée de Swisscom, vous propose un tel service sous le nom de SWISS LIST depuis le printemps 2019. La version standard inclut notamment la saisie des coordonnées (nom, adresse, numéro de téléphone, heures d’ouverture et site internet) de votre entreprise dans les systèmes embarqués de pratiquement toutes les marques automobiles disponibles en Suisse. 


La gestion centralisée s’effectue par le biais du centre clients en ligne de SWISS LIST : le garagiste ou la boulangère y répertorie ses renseignements une seule fois et les met à jour si nécessaire. Le reste est automatisé.

À propos de l’auteur

Harry Meier est passionné par le numérique – et par les opportunités qu’il offre aux PME. Au sein de localsearch (Swisscom Directories SA), il s’occupe de tout ce qui concerne la communication. Ses billets de blog aident les PME suisses à être trouvées en ligne, à acquérir de nouveaux clients et à les fidéliser sur le long terme.