Site web pour les petits commerçants: gadget ou réelle utilité?

Auteur
Thinh-Lay Bossart, Lundi, 14 Mars 2016

Thinh-Lay Bosshart conseille et soutient les entreprises dans leur communication numérique. Elle écrit régulièrement sur les sujets qui lui tiennent à cœur: absence de barrières et inclusion, médias et compétence médiatique, moteurs de recherche et individus, ou encore mobilité électrique.

Quand on voit certains sites Web, il est clair que leur gestion représente plutôt un exercice obligé (contraignant) pour la personne qui s’en occupe. Pourtant, si la boucherie se demande vraiment qui elle veut toucher et ce qu’elle veut obtenir grâce au Web, l’obligation se transforme soudain en exercice libre. Les clients potentiels vont sur le site Web d’une boucherie pour les 4 raisons suivantes – et peuvent devenir de vrais clients.

1. Horaires d’ouverture

Motif facile à comprendre, les horaires d’ouverture. Le client potentiel qui veut s’éviter un trajet inutile à la boucherie se renseigne au préalable sur les heures d’ouverture. En particulier, il est très content de trouver sur le site les horaires inhabituels la veille d’un jour férié. Evidemment, les heures et jours fériés doivent toujours être à jour. Car il est extrêmement agaçant de trouver les heures d’ouverture de l’année précédente.

Ces informations doivent également être le plus visibles possible. Le site Web de la boucherie Schwander indique par exemple les heures d’ouverture dans ce qu’on appelle le pied de page. Ce pied de page est identique pour toutes les rubriques. Sur le site de la boucherie Metzger dans le Toggenbourg, 2 clics suffisent pour trouver les horaires d’ouverture.

Website der Metzgerei Stumpf

2. D’où vient la viande?

L’intérêt pour la production régionale et durable augmente. Et pour la viande, les consommateurs sont nombreux à souhaiter de la viande suisse, élevée conformément aux besoins de l’espèce. Les clients veulent savoir d`où vient la viande qu’ils vont manger. Or, si ces informations figurent sur le site Web, les clients préfèreront aller dans cette boucherie plutôt que s’adresser à la grande distribution.

La boucherie Eichenberger AG déclare de manière exemplaire sur son site Web chez quels producteurs elle s’approvisionne.

3. Comment préparer la viande?

Seul un mode de préparation correct permet d’obtenir un plat de viande vraiment savoureux. Autrefois on parlait avec la vendeuse spécialisée des méthodes de cuisson. Aujourd’hui, en proposant astuces de préparation et idées de recette sur le site Web, les boucheries offrent un service très utile. Un choix de recettes, munies des mots-clés importants pour les moteurs de recherche, aide les utilisateurs de la région à trouver le site Web encore plus facilement. Si l’on y ajoute un marketing géolocalisé, cela attirera peut-être de nouveaux clients

La boucherie Eichenberger publie en ligne de nombreuses recettes et autres précieuses astuces, par exemple des conseils pour les grillades.

4. J’ai besoin des services d’un traiteur.

De nombreuses boucheries proposent aussi un service de réception et de traiteur. Si ces informations figurent sur le site Web, cela permet aux clients potentiels de comparer les différentes possibilités.

Les boucheries Brönimann, Schwander et Eichenberger proposent des services très détaillés.

Conclusion

La présence sur le Web des entreprises locales qui ont une clientèle de passage est donc tout sauf un gadget. Si le site Web et ses contenus sont à jour et que le concept de présentation est convivial, c’est profitable à la fois pour le client et le fournisseur. Le visiteur doit avoir accès aux informations désirées rapidement et avec le moins de clics possible. De plus, le site Web doit donner envie de se rendre réellement dans la boucherie, grâce à des textes riches en informations et utiles à la fois.

Les sites Web des 4 boucheries citées