Réseaux sociaux : tendances en 2020 Voici comment assurer le succès de votre entreprise sur les réseaux sociaux


10 mars 2020 | Auteur : Emire Mustafa | Temps de lecture : 4 minutes

Les réseaux sociaux jouent un rôle central pour le marketing des PME, car les réseaux comme Facebook et Instagram permettent non seulement d’améliorer le degré de notoriété d’une entreprise, mais aussi de convaincre de nouveaux clients et de réaliser des ventes. Il faut toutefois pour cela connaître les possibilités et tendances en la matière. Nous vous prêtons main-forte et avons résumé pour vous les principales tendances sur les réseaux sociaux en 2020. 


Voici six tendances sur les réseaux sociaux auxquelles les PME devraient prêter attention en 2020.

1.  Micro-influenceurs : marketing d’influence pour les petites entreprises

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises misent déjà sur le « marketing d’influence » pour promouvoir leurs produits et services. Les influenceurs ont un grand nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux ou tiennent un blog suivi par de nombreuses personnes. Les entreprises peuvent établir un partenariat avec des influenceurs pour démarcher ainsi les abonnés en question avec des messages publicitaires.

Les PME ne disposant pas toujours d’un budget suffisant pour coopérer avec des influenceurs importants et souvent bien rémunérés, les petites entreprises s’adressent de plus en plus souvent à des « micro-influenceurs ».  Ils sont plus abordables en termes de prix et conviennent encore mieux aux petites entreprises en raison de leur ancrage le plus souvent local.

Est considéré micro-influenceur une personne qui a entre 250 et quelques milliers d’abonnés. Elle a souvent une relation plus intime avec ses abonnés que les détenteurs de comptes comptant davantage d’abonnés.  Les micro-influenceurs sont particulièrement appréciés parce qu’ils jouissent d’une grande crédibilité.  Comment une PME peut-elle contacter un micro-influenceur ? Tout simplement en passant par la plateforme suisse des influenceurs SWISSPER . Vous payez alors pour un certain nombre de messages sur votre produit ou service que fera passer un micro-influenceur.

2. Croissance continue des achats sur les réseaux sociaux

Il n’y a encore pas si longtemps, faire des achats sur des réseaux sociaux relevait de la gageure. Les réseaux sociaux permettaient certes de se renseigner correctement sur les produits, mais ceux-ci devaient être achetés ailleurs.  Depuis, tout a changé. Instagram a par exemple lancé la fonction « Shopping Tags ». Les marques peuvent signaler jusqu’à cinq produits directement sur un post Instagram et établir la connexion avec les pages correspondantes de la boutique en ligne correspondante. Les posts marqués sont identifiables par un symbole de cabas dans le coin inférieur gauche. L’acheteur peut cliquer sur le produit souhaité ou sur le Shopping Tag correspondant, et il est ensuite dirigé vers une étape intermédiaire. Le client potentiel en apprend alors davantage sur le produit sans toutefois quitter l’app. Ce n’est que si la personne intéressée clique sur le bouton l’invitant à voir le produit sur le site web concerné qu’il est dirigé vers la boutique en ligne.

La fonction pour l’acheteur ressemble à ceci :

Vous trouverez ici une marche à suivre pour que votre entreprise puisse tirer parti de cette fonction sur Instagram.

3. Les « stories » sont les nouveaux chouchous en marketing

Une story est une collection de vidéos et photos qui disparaît en général après 24 heures. Grâce aux stories, les abonnés participent à la vie d’une personne ou découvrent des marques et produits. Un tiers des stories les plus vues sur Instagram avaient été créées par des entreprises. Un sondage sur Facebook indique que 62% des personnes interrogées ont un intérêt renforcé pour une marque ou un produit après avoir vu la marque ou le produit en question dans une story. Parmi les consommateurs, 51% s’intéressent surtout aux stories comprenant des offres et promotions ainsi qu’aux stories courtes et facilement compréhensibles. Pour les entreprises, cela signifie que le potentiel publicitaire est immense dans ce domaine.

Sur Instagram, la fonction de balayage vers le haut à une grande importance. Cette fonction permet aux utilisateurs de faire défiler une story de haut en bas. L’utilisateur accède alors par ce lien à la boutique en ligne ou à un autre site web d’une entreprise. Seul lot de consolation : Cette fonction nécessite de disposer d’un compte « Business » et d’au moins 10 000 abonnés.

4. Les contenus vidéo prennent le dessus

Les vidéos en ligne continuent leur croissance. Selon cette statistique, Facebook enregistre par exemple chaque jour 8 milliards de vidéos visionnées et YouTube déclare env. 1 milliard d’heures de vidéos consultées chaque jour.

Si vous et votre PME n’utilisez pas encore les vidéos en ligne sur les réseaux sociaux, l’heure est venue de s’y mettre. Des pronostics estiment que les vidéos représenteront jusqu’à 82% du trafic internet en 2021. Des vidéos percutantes et de bonne qualité peuvent renforcer le lien du client à l’entreprise. Ne pas tenir compte de cette tendance revient à rater une énorme occasion.

De plus, les stories sur Instagram et Facebook constituent une manière idéale pour se lancer dans la vidéo. Les stories sont rapidement créées, ne nécessitent pas de connaissances approfondies et vous permettent de placer une publicité pour votre entreprise ou produit.

Principales erreurs en marketing vidéo : 

  • Mauvais éclairage
    La lumière du jour convient le mieux. Il est aussi possible d’éclairer une pièce avec des lampes de puissance suffisante. Un bon éclairage donnera à votre vidéo une touche moderne et innovante. Important : veiller à ne pas avoir un contraste trop fort entre l’avant-plan et l’arrière-plan. 

  • Mauvais son
    Un bon son est indispensable pour obtenir une vidéo de qualité. Le micro intégré ne permet bien souvent pas d’obtenir un son de qualité satisfaisante. Utilisez plutôt un microphone externe.

  • Déroger du script écrit
    Les personnes qui manquent encore d’expérience dans le vidéo-marketing feraient bien de rédiger un script au préalable. Un tel script permet de gagner du temps et d’éviter les erreurs de prononciation.

  • Éléments standard
    Nombre de programme de traitement vidéo disposent d’éléments standard, par exemple le titre ou les transitions. Renoncez-y autant que possible, car ils renvoient une image d’amateurisme. Si votre vidéo nécessite absolument un titre et des transitions, alors optez de préférence pour une version premium ou demandez de l’aide à un professionnel.

  •  Photos floues
    Des photos floues donnent rapidement une impression d’amateurisme et de fumisterie. Mieux vaut recourir à un Gimbal. Il stabilise l’objectif et vous permet de réaliser des prises de vue photo et vidéo parfaites.

Vos vidéos vont encore gagner en impact avec un « call to action » (invitation adressée au consommateur de faire quelque chose), des titres marquants et de brèves introductions de moins de dix secondes.

5. Tirer parti du marquage géographique

Pour découvrir de nouveaux lieux, nombre d’utilisateurs ont recours au marquage géographique. Il s’agit d’une fonction pratique sur Instagram qui permet de consulter tous les articles et stories qui ont été marquées selon un lieu en particulier. Les entreprises ont ainsi une nouvelle occasion de s’adresser à un grand nombre d’utilisateurs. Pour utiliser cette fonction, il vous suffit de « d'étiqueter » un lieu pour votre story ou votre article. Il n’est même pas nécessaire que vous vous trouviez à l’endroit en question – vous pouvez sélectionner le lieu que vous souhaitez.

Le marquage géographique contribue aussi à ce que votre publicité sur Facebook atteigne les bons groupes-cible. Si vous utilisez par exemple la fonction « Sponsoriser un message », vous pouvez choisir les lieux où vous souhaitez que votre groupe-cible soit contacté.

6. Les réseaux sociaux de niche sont au top

Facebook et Instagram sont depuis un certain temps déjà les réseaux sociaux les plus appréciés et comptant le plus de membres. Ces dernières années, de plus en plus de réseaux sociaux de niche ont été créés et ont gagné en importance.

TikTok est une telle plateforme. Lancée en 2016, elle a de suite conquis les jeunes. Aujourd’hui, elle est l’une des plateformes préférées des jeunes.

Nous vous présentons ici quelques-unes des plateformes les plus populaires en janvier 2020 selon le nombre d’utilisateurs ou de comptes enregistrés (en millions) dans le monde entier :

Saisissez votre chance grâce à une présence forte sur les réseaux sociaux

Faites-vous confiance et surprenez vos abonnés en publiant des contenus authentiques et récents. En effet, les réseaux sociaux vous permettent de convaincre des clients et de les fidéliser 24 heures sur 24. Ne ratez pas cette occasion et tirez parti des réseaux sociaux. Vous avez de bons atouts en main avec le marketing d’influence, les possibilités d’achat sur Instagram et autres, le ciblage géographique et les stories.

Souhaitez-vous démarcher de nouveaux groupes de clients, promouvoir votre dernier produit ou mieux faire connaître votre entreprise ? Nous vous épaulons grâce à des campagnes professionnelles sur Facebook et Instagram – même pour des budgets modestes à partir de 650 francs.

Portrait de l’auteur :

Emire Mustafa est passionnée par le marketing numérique et Junior Marketing Manager chez localsearch (Swisscom Directories SA). Elle rédige pour vous des articles intéressants sur la numérisation.